English
Patrouille commémorative

Patrouille commémorative

Le 1er février 2009, Erik Howells et Guy Higgott, agents provinciaux, ont entrepris une patrouille commémorative en traîneau à chiens, en raquettes à neige et en train pour rendre hommage aux agents de la Police provinciale de l'Ontario qui, depuis le début du siècle dernier, ont été au service du Nord de l'Ontario.

Guy Higgott (à gauche) et Erik Howells (à droite), vêtus de reproductions d'uniformes d'époque (de 1922 à 1939).  Pendant trois semaines, les agents Howells et Higgott ont parcouru un peu plus de 1 000 kilomètres en traîneau et en raquettes dans le Nord de l'Ontario, accompagnés d'un guide. Vêtus de reproductions d'uniformes d'époque (de 1922 à 1939) et outillés d'un équipement traditionnel et de leurs aptitudes de survie en milieu sauvage et boisé, ils sont partis de Hearst pour se rendre à Kapuskasing, à Timmins/South Porcupine à Cochrane et à Moosonee, avant de retourner à Cochrane en train.

L'expédition se voulait une révérence à l'endurance, à l'ingéniosité et à la détermination des agents qui ont vécu et travaillé dans les collectivités du Nord de l'Ontario pendant des décennies. Les membres de la Police provinciale ont toujours fait preuve d'un dévouement à toute épreuve dans l'exercice de leurs fonctions, qu'ils aient eu à se déplacer en draisine, à faire arrêter un train de marchandises, à emprunter un canot, à s'aventurer dans les bois en raquettes avec une traîne sauvage pour ramener des provisions ou à recruter un guide et ses chiens de traîneau.

Cabane, la nuitLa patrouille a été dure physiquement et a mis à l'épreuve l'endurance de nos deux agents contemporains. Dans les années 1920 et 1930, un seul agent patrouillait habituellement dans une zone de 280 kilomètres. En 1933 et 1934, l'agent du détachement de Elk Lake aurait couvert à lui seul la région de Matachewan et de Gowganda, dans le district de Temiskaming, dans un contexte o les prisonniers devaient être escortés jusqu'à Haileybury, l'établissement de détention le plus proche, situé à plus de 50 milles terrestres (env. 80 km). Comme l'indique le rapport annuel de la Police provinciale de l'Ontario de 1926, Les hommes affectés aux trois districts du Nord ont d entreprendre de longues et difficiles expéditions en raquettes, en traîneau à chiens et en canot qui se sont avérées très éprouvantes. Mais force est de constater qu'à l'exception d'engelures aux pieds et au visage, ils s'en sont sortis sans encombre.

à défaut de pourchasser les criminels dans les bois, la patrouille commémorative de 2009 a tissé des liens avec les collectivités. Les agents Howells et Higgott et leur équipe ont été très bien accueillis partout o ils se sont arrêtés, et en ont profité pour raconter différentes anecdotes historiques sur la Police provinciale de l'Ontario et sur les services policiers dans le Nord. Ils ont tenu d'intéressantes conversations autour de bons repas, et ont régalé les enfants d'histoires sur leur périple, bien que les chiens aient souvent attiré beaucoup d'attention, au point de leur voler la vedette.

Les agents Howells et Higgott se sont dit reconnaissants d'avoir eu cette chance unique et spéciale de rendre hommage à leurs prédécesseurs et de tisser des liens avec les collectivités dont l'histoire est ancrée dans le paysage unique et varié du Nord de l'Ontario.

Galerie de photos